Forum Guerres Antiques

Forum rp sur l'Antiquite.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Venez nous rejoindre sur cette adresse: http://passionantiquite.forumprod.com

Partagez | 
 

 Charles Quint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gallagher

avatar

Messages : 260
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 21

MessageSujet: Charles Quint   Sam 28 Jan - 8:58

La première moitié du XVIe s a été marquée par plusieurs grands souverains : Henri VIII, François Ier, Soliman le magnifique, et surtout Charles Quint. On parle d'ailleurs souvent de siècles de Charles Quint. Pourtant, malgré son immense puissance, son règne a un goût d'inachevé : engagé dans d'innombrables guerres contre les Français, diverses cités italiennes, les Ottomans, les princes allemands luthériens, et même le Pape à une époque, l'Empereur quitte la scène dès les années 1550, usé par ses tâches immenses et par la maladie.



Charles de Habsbourg est né en 1500 dans les Flandres, à Gand, qui, à cette époque et comme tous les pays-bas, étaient aux mains de la puissance maison de Bourgogne. Ainsi, Charles Quint avait le Français pour langue maternelle. Il ne parlera aussi bien l'Espagnol que tard dans sa vie. Quant à l'Allemand, il ne le maitrisera jamais parfaitement. Du reste, Charles Quint n'aime guère l'Allemagne, encore moins sa langue ou sa population. Bien qu'il porte le nom de la maison d'Autriche, Charles s'identifie avant tout à la maison de Bourgogne, une des innombrables dynasties dont il est l'héritier (par le jeu des alliances entre maisons espagnoles, bourguignonnes et allemandes). Cette maison est connue pour son faste extravagant, et tire son prestige de l'importance qu'elle attribue aux idéaux de la chevalerie.

Héritages

D'ailleurs, Charles de Gand hérite des possessions bourguignonnes (qui comprennent les pays-bas et la Franche-Comté, mais plus la Bourgogne, prise par les Rois de France) dès 1506. Dix ans plus tard, c'est au tour de l'Espagne, dont il devient le Roi Charles Ier, suite à la mort de son grand-père Ferdinand d'Aragon. Néanmoins, Johanne de Castille, sa mère est toujours vivante bien que folle, ce qui rend la succession difficile. Il est décidé de faire de Charles un simple Roi associé. Mais le premier contact entre le jeune homme et les Espagnols ne préfigure absolument pas l'Histoire d'amour qui va avoir lieu par la suite (qu'on a toutefois souvent exagérée) : il ne parle pas le Castillan alors, est laid (Charles Quint avait une machoire inférieure très proéminente, au point de pouvoir difficilement fermer la bouche. Très manifeste dans les tableaux de sa jeunesse, ce trait disparait presque par la suite) et impose le faste bourguignon à une cour espagnole habituellement plus austère (pour information, le fameux ordre de la toison d'or, qui existe à présent en Autriche et en Espagne, vient de Bourgogne à l'origine). D'ailleurs, Charles, devenu entretemps l'empereur Charles Quint, doit affronter une révolte en Espagne en 1520-1521. Victorieux, il doit malgré tout s'assurer le respect de son royaume le plus riche, la Castille. Il le fait, en s'entourant de conseillers espagnols, en laissant les Castillans et les Aragonais s'administrer eux-mêmes, en se mariant avec la très belle Isabelle de Portugal, et surtout en entamant son "hispanisation", puisqu'il vit en Espagne jusqu'aux années 1530, avant de reprendre son errance, et apprend la langue Castillane. Notons qu'il ne faut pas simplifier les choses : lorsque l'on parle d'hispanisation, c'est en fait une tendance à devenir Castillan malgré tout. Certes, tous les peuples ibériques ont le sentiment d'appartenir à un même ensemble culturel, mais au sein de celui-ci, c'est bien la puissante Castille qui est la référence, ce qui est vu de façon mitigée par les autres royaumes espagnols. Cet héritage espagnol lui permet aussi d'hériter de l'empire colonial d'Amérique, qui s'étend de jour en jour et fait de l'ensemble de Charles un empire mondial, à l'inverse du formidable empire ottoman, plus compact.

_________________
Tu n’auras plus d’yeux ce soir, ni d’oreilles, ni de langue. Tu vas errer dans les Enfers aveugle, sourd et muet.
Et tout le monde saura qui est Hector !
Le fou qui a cru avoir tué Achille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Charles Quint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Orsenna, Erik] La chanson de Charles Quint
» Carolus - Besançon (Charles Quint) [WM n° 8288]
» Les joutes pour Charles Quint à Bruxelles
» Double mite du BRABANT (Charles quint )
» Courte 1547 pour Charles Quint, Duché de Brabant, Pays-Bas Espagnols

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Guerres Antiques :: Histoire :: Epoque Moderne-
Sauter vers: